Auteur : Christophe Caulier

Association pour la défense des droits des personnes LGBTQI+ à l'immigration et au séjour

L’Ardhis a un nouveau conseil d’administration

À l’issue de son assemblée générale ordinaire, l’Ardhis a élu dimanche 19 juillet 2020, après bien des péripéties liées au Covid-19, un nouveau conseil d’administration, lequel a renouvelé sa confiance envers Aude Le Moullec-Rieu, réélue présidente, Christophe Caulier, secrétaire, et Pascal Humbert, trésorier. Le lieu retenu pour l’organisation de cette assemblée générale était tout à…
Lire la suite

Assemblée générale – 19 juillet 2020

L’assemblée générale ordinaire annuelle de l’Ardhis aura lieu dimanche 19 juillet 2020. Compte tenu des contraintes sanitaires en cette période post-Covid, sa forme sera différente de celle des années précédentes.  Organisation Nous allons en effet allier sécurité, information et convivialité ; aussi l’assemblée générale se déroulera-t-elle en différents temps.  Quelques jours avant le 19 juillet,…
Lire la suite

17 mai – Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie

Toutes les manifestations publiques ayant été déprogrammées, l’Ardhis publie le récit de Mamadou*, jeune Sénégalais de 23 ans, qui témoigne de la situation des homosexuels dans son pays. Rappelons que le conseil d’administration de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a délibérément choisi de maintenir le Sénégal dans la liste des pays…
Lire la suite

En période de confinement, les demandeur·e·s d’asile en grande difficulté

Alors même qu’il·elle·s n’ont pas le droit de travailler (à de très complexes exceptions près), près d’un quart des demandeur·se·s d’asile ne perçoivent pas d’aide financière et plus de la moitié n’est pas hébergée dans les structures étatiques. Actuellement, le confinement empêche la plupart d’avoir accès aux ressources qui leur permettent d’ordinaire de se nourrir…
Lire la suite

L’assemblée générale de l’ARDHIS est reportée

Chèr·e·s adhérent·e·s, Compte tenu de l’épidémie de Covid-19 et des mesures de confinement qui en découlent, l’assemblée générale initialement programmée le 5 avril est déprogrammée. Nous tâcherons de l’organiser dès que possible.

Assemblée générale de l’ARDHIS

Chèr·e·s adhérent·e·s, L’assemblée générale annuelle de l’ARDHIS est fixée au dimanche 5 avril 2020 à 14h00. Elle aura lieu à l’Hôtel Paris Saint-Ouen, 65 rue du docteur Bauer, 93400 Saint-Ouen. Conformément aux dispositions réglementaires de l’association, il vous faudra être à jour de votre cotisation le 5 avril pour pouvoir participer aux délibérations. Les listes…
Lire la suite

Collecte de vêtements chauds

On a tous au fond d’une armoire un pull, un pantalon ou un blouson qu’on ne met plus. Noël approche et, à Paris, de nombreux demandeur·se·s d’asile et de réfugié·e·s LGBT n’ont pas les moyens d’acheter des vêtements chauds. Beaucoup devront en outre passer l’hiver dehors, faute de places dans les structures d’hébergement. Ils et…
Lire la suite

L’Ardhis apporte son soutien à l’association alQaws

Association LGBTQ palestinienne, AlQaws a récemment subi d’importantes pressions, notamment par la voie du porte-parole de la police, lequel a déclaré interdire les activités d’AlQaqs en Cisjordanie, menaçant ses membres et invitant la population à la délation. Un débat public s’en est suivi, qui a passablement agité la société palestinienne, rendant plus difficile les combats…
Lire la suite

Asile en Île-de-France : ça sonne dans le vide !

19 novembre 2019 Un recours est déposé aujourd’hui contre la plate-forme téléphonique de l’OFII au TA de Paris. Depuis mai 2018, pour enregistrer sa demande d’asile en Île-de-France, il faut passer par une plate-forme téléphonique gérée par l’Ofii. À de nombreuses reprises des associations et collectifs [1] ont dénoncé ce système permettant à l’administration d’invisibiliser les demandeurs…
Lire la suite

Aucun pays n’est sûr !

La loi Asile et immigration 2018 a revu la définition des pays d’origine dits « sûrs », en ajoutant expressément les persécutions fondées sur l’orientation sexuelle ou l’expression de genre parmi les critères que l’Ofpra doit prendre en compte. À l’issue de la saisine du conseil d’administration de l’Ofpra par l’Ardhis et d’autres associations de défense des…
Lire la suite