Actualités

Association pour la défense des droits des personnes LGBTQI+ à l'immigration et au séjour

CNDA en lutte : le droit d’asile pour les personnes LGBTI+ recule en France

Pour économiser son temps et réduire les délais de traitement, la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) multiplie les rejets par ordonnance, ce qui empêche les plus vulnérables, comme les personnes LGBTI+, de convaincre les juges du bien-fondé de leur requête. En France, la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) est la juridiction qui examine…
Lire la suite

Soutien au Collectif Free Sénégal

Bouba* est un militant sénégalais de longue date. Avec d’autres, il a fondé le Collectif Free Sénégal en août 2020 pour aider les jeunes LGBT sénégalais en danger, en leur proposant notamment une mise à l’abri. Aujourd’hui en France suite à l’aggravation des menaces qui pesaient sur lui, il continue à œuvrer à distance pour…
Lire la suite

L’Ardhis auditionnée par une commission d’enquête

Le 1er septembre 2021, l’association a été entendue, aux côtés d’Aides et du Baam, par une commission parlementaire sur les migrations. Les député·e·s présent·e·s étaient notamment Michèle Victory (PS), Danièle Obono (LFI), Emmanuelle Ménard (RN), Chantal Jourdan (PS), Fabrice Vigoureux (LREM), Aude Bono Vandorme (représentée par son AP, LREM), Maud Gatel (Modem), Eva Salomon Vallens…
Lire la suite

L’Ardhis recrute un·e psychologue clinicien·ne – psychothérapeute – CDD 1 an (0,4 ETP)

L’Ardhis recrute un·e psychologue clinicien·ne / psychothérapeute pour animer des groupes thérapeutiques à destination des personnes exilées LGBTI qu’elle accompagne. Ce recrutement est permis grâce au soutien de la Fondation de France. CV et lettre de motivation à presidence@ardhis.org

[Communiqué de presse] Aucun pays n’est sûr ! Le Conseil d’État exclut de la liste des pays d’origine dits « sûrs » le Bénin, le Ghana et le Sénégal

Saisi par plusieurs organisations*, le Conseil d’État a décidé, le 2 juillet 2021**, d’annuler une décision du conseil d’administration de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) qui maintenait sur la liste des pays d’origine dits « sûrs » le Bénin, le Ghana et le Sénégal. C’est désormais acté : les persécutions que subissent…
Lire la suite

Un nouveau conseil d’administration

Au terme d’une assemblée générale qui s’est tenue tout au long du week-end des 3 et 4 juillet 2021, ceci afin de limiter les risques sanitaires, le rapport d’activité, le rapport financier et le rapport moral ont fait l’objet d’un vote favorable. Neuf administrateur·trice·s ont été élu·e·s ou réélu·e·s : Stéphane Bribard, Christophe Caulier, Fary…
Lire la suite

Assemblée générale de l’Ardhis

Comme annoncé dans notre mail du 9 juin dernier adressé aux adhérent·e·s de l’association, l’assemblée générale de l’ARDHIS aura lieu ce week-end, les 3 et 4 juillet.  Vous serez accueilli·e au 118 avenue Jean Jaurès, Paris 19e (ligne 5, métro Ourcq ou Laumière) le samedi, de 13 h à 18 h ou le dimanche, de 11 h…
Lire la suite

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE] Menaces sur le droit d’asile des personnes LGBTI+

L’ARDHIS s’alarme d’un recul sans précédent du droit d’asile LGBTI, du fait d’une évolution néfaste de la jurisprudence à l’œuvre depuis quelques mois. Depuis les années 1990, les instances de l’asile en France et en Europe considèrent que les personnes LGBTI constituent un groupe social et peuvent donc obtenir le statut de réfugiées *. Ce…
Lire la suite

[Communiqué de presse interassociatif] Pas d’asile sans accueil digne

Collectif Asile en IDF Sur tout le territoire français, des milliers de personnes demandeuses d’asile en très grande précarité dorment à la rue, font la queue devant les distributions alimentaires, défilent dans les permanences associatives. Elles sont des centaines en Île-de-France. Et pourtant, selon la directive européenne Accueil *, les pays membres de l’Union Européenne…
Lire la suite

Une victoire au CE pour les couples binationaux : se marier en France doit être un motif impérieux

L’ARDHIS se réjouit de la décision du Conseil d’État qui enjoint l’État français à ne plus refuser l’entrée en France en vue d’un mariage sous prétexte de la crise sanitaire, grâce à la mobilisation du collectif « Visa mariage collectif : couple binationaux franco-étrangers », aidés par les Amoureux au Ban Public. Depuis le début de la…
Lire la suite